CHIRURGIE, MICROCHIRURGIE DE LA MAIN  ET DU  POIGNET

 

Centre Aquitain de la Main et du Poignet © 2018 tous droits reservés   |  Mentions Legales 

 

 

PATHOLOGIES 

    Il s’agit de l’injection accidentelle par un pistolet d’un produit toxique à l’intérieur de la pulpe du doigt. L’accident se produit habituellement par grattage avec le doigt pour désobstruer l’orifice de sortie d’un pistolet bouché et le contact direct n’est pas toujours nécessaire.

L’outil délivre généralement une pression considérable.

 

 

 

 

 

 

Cela explique :

- le siège du point d’entrée qui intéresse le plus souvent la pulpe de l’index de la main dominante,

- la bénignité apparente de l’orifice d’entrée, souvent punctiforme, anodin, d’autant que le doigt est peu douloureux dans les trois premières heures bien que la diffusion du produit soit très importante.

Les produits incriminés sont variables (peinture, graisse….).

Le produit injecté agit par deux mécanismes : toxicité du produit et ischémie par hyperpression.

 

Le point d’injection est punctiforme, anodin, avec un doigt qui est peu douloureux. Cependant, au cours des heures, le doigt va devenir rouge.

 

Le traitement est chirurgical avec lavage étendu sur toute la gaine digitale et libération des espaces sous tension.

La surveillance est stricte car, à tout moment, la vascularisation du doigt peut se dégrader.

Le pronostic est dominé initialement par l’importance des lésions vasculaires puis par l’apparition et l’importance d’une infection.

L’interruption d’activité professionnelle est longue, en moyenne supérieure à six mois.

Seul un cas sur trois évoluera favorablement  vers une restitution anatomique et fonctionnelle de la main.

 

 

ACCIDENT PAR INJECTION